Préconiser

Imprimer

L’analyse de l’ensemble des informations collectées permet une évaluation qui détermine la conduite à tenir selon l’alternative soit d’une prise en charge à l’officine (réconfort, recommandations comportementales, réponse médicamenteuse …), soit d’une orientation extérieure. 

L’intervention pharmaceutique ainsi décidée fait l’objet de la partie 3 « Requêtes patients ». 

appso_141717247

Selon l’arrêté relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments, « le pharmacien formule son conseil en prenant en considération en tant que de besoin les éléments pouvant déterminer l’observance du traitement (mode et rythme de vie par exemple). Le pharmacien informe le patient de la posologie, du mode d’administration, du moment de prise et de la durée du traitement. Il conseille le patient sur le bon usage des médicaments, souligne les précautions d’emploi et alerte sur les mises en garde et il doit attirer l’attention du patient sur la possibilité d’effets indésirables dont l’ignorance pourrait conduire à une rupture d’observance ou un refus de traitement ou au contraire à une poursuite de traitement inadaptée  et sur la possibilité d’interactions avec des médicaments d’automédication. »