Service de garde et d’urgence

Imprimer

CONTEXTE

« Un service de garde est organisé pour répondre aux besoins du public en dehors des jours d’ouverture généralement pratiqués par les officines dans une zone déterminée. Un service d’urgence est organisé pour répondre aux demandes urgentes en dehors des heures d’ouverture généralement pratiquées par ces officines. » (Art. L. 5125-22 du CSP)

appso-croix
RÉPONSES À APPORTER 

Selon l’article R. 4235-49 :« Les pharmaciens sont tenus de participer aux services de garde et d’urgence […]. » 

Ce même article stipule : « Le pharmacien d’officine porte à la connaissance du public soit les noms et adresses de ses proches confrères en mesure de procurer aux malades les médicaments et secours dont ils pourraient avoir besoin, soit ceux des autorités publiques habilitées à communiquer ces renseignements. […] » Il précise également : « Les pharmaciens titulaires veillent à ce que leur officine satisfasse aux obligations imposées par ce service. » 

L’article R. 4235-6 du CSP indique, quant à lui que « le pharmacien doit faire preuve du même dévouement envers toutes les personnes qui ont recours à son art ».

Toutes les sollicitations doivent donc être prises en compte et analysées afin d’y apporter la réponse adaptée. La prise en charge se fait selon les présentes recommandations. 
Le nombre de personnes habilitées doit être adapté pour permettre toutes les prises en charge. Les stocks doivent être pertinents et suffisants pour répondre à d’éventuels pics de demandes. 

MESURES SPÉCIFIQUES 

Le pharmacien accueille le patient dans l’officine ou pour des raisons de sécurité dans l’espace « guichet de garde ». 

Il est recommandé de préparer une liste de médicaments à posséder en période de garde en fonction de la saisonnalité et d’éventuelles épidémies en cours. Cette liste sera régulièrement réactualisée.